Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
3 mars 2022

L'heure des gentlemen, polar de Don Winslow

 

gentlemens

Pour les fans inconditionnels du surf de SoCal (South California), chevaucher les bonnes vagues commence dès l’aurore avec La patrouille de l’aube, puis vient un peu plus tard l’Heure des gentlemen.

C’est à cheval sur leurs planches que se retrouvent chaque jour ceux qui ont quelques années de plus et réussi dans les affaires, avocats quadragénaires comme promoteurs immobiliers plus ou moins corrompus … autour des gloires de la glisse un peu décatis.

C’est le moment où Boone Daniels, le héros de la série, se rend compte qu’il va basculer d’un monde à l’autre.

D’autant plus qu’en tant qu’ex-flic devenu épisodiquement DP (Détective privé), il vient d’accepter l’inacceptable : participer à la défense d’un jeune fils de richard convaincu – il a avoué – d’avoir frappé à mort une des légendes du surf, Kelly Kuhio, une putain de légende.

Comme ça, à la sortie d’un bar où Corey et ses trois potes passablement chargés (alcool + amphets) ont décidé de se venger d’avoir été sortis du QG de la patrouille de l’aube, le Sundowner.

C’est peu dire que les amis de Boone lui tournent le dos, le considèrent comme un traitre. Cependant, et malgré des preuves accablantes, le cas n’est pas si clair. Et désormais, Boone fait partie de l’équipe de défense du cabinet d'avocats où Petra Hall est associée … Bien entendu, il regrette toujours Sunny Day, mais celle-ci a intégré le circuit professionnel, et s’ils sont toujours amis, Boone se sent très attiré par la « betty » britannique aux yeux violets.

L’intrigue policière se complique bientôt, encore mieux tramée que dans l’épisode précédent. On y retrouve en particulier John Kodani, le copain policier d’origine japonaise, et de sombres suprémacistes blancs adeptes des arts martiaux, et toujours le baron de la drogue Eddy le Rouge, assigné sous bracelet électronique dans sa somptueuse villa, qui continue à tirer les ficelles et envoie ses tueurs à gages psychopathes régler ses comptes … sauf à l’encontre de Boone, qui a jadis sauvé son fils de la noyade.

Boone va-t-il réussir une nouvelle fois à se sortir de ce monstrueux « merdier », et à conclure avec Petra ? Reste une inconnue : la raison pour laquelle il a jadis quitté la police et qui reste un cas non résolu ? Il manque un troisième volet à la trilogie !

 

L’heure des gentlemen, polar de Don Winslow, traduit par Frank Reichert, aux éditions du masque et en livre de poche, 470 p., 7,70

Commentaires
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273