Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
19 décembre 2021

Le mystère de la Main rouge, thriller historique d'Henri Loevenbruck

main rouge

Je regrette d’avoir donné une seconde chance à cet auteur de polars historiques …

Le mystère de la Main Rouge est la suite de l’épisode initial intitulé Le Loup des Cordeliers. On connaît désormais l’identité du justicier nocturne qui se cache sous une cape et agit en compagnie d’un loup apprivoisé. C’est une jeune fille … qui a une vengeance à exercer, une vendetta puisque la donzelle est corse.

Mais vraiment, quelle débauche de scènes d’une invraisemblable violence ! N’est pas Alexandre Dumas qui veut. C’est du Grand-Guignol, avec une avalanche de détails historiques et de termes techniques confus, un grimoire à déchiffrer, des criminels agissant sous les masques d’une société secrète dont l’objectif est d’accaparer la richesse nationale … le tout dans le décor, très évanescent, de la Révolution de cet été 1789 qui vit l’abolition des privilèges … enfin, certains seulement.

Je cite : « Quels esprits tordus pouvaient alterner de la sorte assassinats et cérémonies grotesques d’une Antiquité révolue ? ». J’attendais avec gourmandise un roman du genre de ceux de Jean-Christophe Portes ou Jean-François Parot, ou de la talentueuse Anne Villemin-Sicherman, mais je me retrouve dans les vaticinations ésotérico-franc-maçonnes de Jacques Ravenne et Eric Giacometti … le style en moins. Mon exigence va hélas au-delà et la publicité tapageuse entendue aujourd’hui sur le nouvel opus des aventures du jeune Gabriel Joly n’y font rien. Mais je suis sans doute trop vieille pour apprécier un scénario conçu pour un jeu video du genre « Assassin’s Creed » ?

Donc, je termine ici ma lecture des romans d’Henri Loevenbruck : trop de chapitres où les héros sont tirés d’affaire in extrémis (il y a un "cliffhanger" pratiquement à la fin de chaque chapitre), trop de coups sur la tête – je me souviens de la bande dessinée « Mickey à travers les âges » de ma jeunesse - trop de jeunes femmes maniant l’épée comme des championnes olympiques ou escaladant des forteresses avec un grappin. Trop de tout, mais rien de véritablement émouvant. Dommage !

 

Le mystère de la Main Rouge, thriller historique de Henri Loevenbruck, éditions Pocket, 506 p., 8,20 €

Commentaires