Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
8 avril 2022

Des femmes en première ligne ... gloire aux femmes reporters de guerre !

 

Marine jacquemain

Liseron Boudoul

J’ai toujours été stupéfaite de la présence de jolies femmes au cœur des conflits armés les plus violents, qu’elles soient reporters ou photographe de guerre …

Quel courage ! Pourquoi flirter ainsi avec le danger ? Naturellement par conviction, par passion pour leur métier.

La première photographe de guerre à laquelle je pense est Gerda Taro (1910 – 1937) cette Allemande qui trouva la mort à 26 ans pendant la guerre d’Espagne, aux côtés de Robert Capa.

Mais aujourd’hui, ce sont encore d'intrépides journalistes, certes casquées et habillées de gilets pare-balles qui s’insinuent au milieu des troupes, parfois entre les lignes pour nous faire voir, sentir, éprouver ce que sont les guerres modernes, toujours avec un pointeur – et traducteur – et un cadreur … que l’on ne voit jamais (pensons à eux aussi !).

Certaines ont été grièvement blessées comme Patricia Allémonière en Afghanistan, d’autres y ont laissé leur vie – comme nombre de leurs confrères masculins.

Palestine, Mali, Afghanistan, Syrie, Kosovo, Libye, Gaza, Haut Karabah, Donbass, Ukraine … On dirait que rien ne leur fait peur et pourtant, certaines d’entre elles déclarent prier lorsque le danger devient plus évident.

Gerda taro

Maryse Burgot

 

en pleine action

Marine Jacquemin (née en 1952), Maryse Burgot (née en 1964), Liseron Boudoul (née en 1963), Anne Nivat (née en 1969), Patricia Allémonière (déjà citée) : toutes ont suivi de solides études notamment en sciences politiques, toutes ont reçu des prix pour leur engagement, certaines sont de véritables polyglottes, sociologues, écrivaines, documentaristes …

Je tenais tout simplement à leur rendre hommage, à l’heure où nous les voyons sur ces théâtres d’opérations extérieures, en plein chaos.

Gloire à vous, Mesdames, les as de l’information !

Commentaires
A
je suis tout a fait d 'accord avec vous . quel courage ! permettez moi de me joindre a vous pour leur rendre hommage !
Répondre
B
Un bel hommage très mérité !<br /> <br /> Doux week-end à vous deux.<br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> Bernadette.
Répondre
H
Il y a, actuellement, de nombreuses femmes journalistes italiennes en Ukraine aussi. C'est impressionnant de voir des femmes qui défient le danger et racontent la douleur. Etre journaliste en zone de guerre est une mission et, bien sûr, le devoir d'informer est plus fort que tout. Merci à toutes!
Répondre
J
Merci de mettre à l'honneur ces femmes si courageuses, un bel hommage de votre part auquel je me joins.<br /> <br /> Agréable journée
Répondre
J
Très bel hommage à ces femmes.
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 736
Depuis la création 7 312 689