Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
10 mars 2022

Sang trouble, polar de Robert Galbraith

Sang trouble

Une année d’investigations, une enquête sur une disparition datant de quarante ans, celle de Margot Bamborough, grande et belle femme de quarante ans, médecin généraliste dans un cabinet de groupe à Londres …

C’est sa fille qui confie ce cas plus que froid à l’équipe déjà renommée que forment Cormoran Strike et Robin Ellacott et les collaborateurs de leur agence de détectives.

Une intrigue foisonnante, des tas de témoins pas toujours fiables, une série de personnages plus complexes les uns que les autres : un tueur en série qui refuse de révéler l’endroit où sont enfouies certaines de ses victimes (comme Michel Fourniret), un détective privé médiatique (comme un certain Hercule Poirot) et qui ne passe pas facilement inaperçu avec sa jambe artificielle, des suspects à multiples identités (Lupin ?), des théories ésotériques délirantes …

La créatrice d’Harry Potter renoue ici avec les forces occultes. Il ne s’agit plus de magie mais d’astrologie de bazar, de signes du Zodiaque et de Tarots divinatoires.

En fait, si l’enquête sur la disparition et la mort vraisemblable de Margot n’a jamais abouti, c’est en grande partie du fait de l’obsession maladive de l’inspecteur chargé à l’origine du dossier et qui a concentré ses recherches sur une unique piste et donc en a négligé d'autres.

On doit sans doute au talent de la traductrice – Florianne Vidal – et à la clarté fluide de son style, le fait de ne pas lâcher ces 900 pages avant la fin. Car la galerie des nombreux personnages complexes, logés dans des «univers » naturellement connectés entre eux - fait souvent perdre le fil. il faudrait, dès le début, prendre des notes : difficile avec un bouquin qui représente déjà un certain poids !

On retrouve en arrière-plan plusieurs thèmes chers à l’auteur : les paysages des Cornouailles (clin d’œil à Elizabeth George ?), les rues et les magasins de Londres, l’impact des drames criminels sur les victimes et leurs familles, et surtout la souffrance infligée – volontairement ou pas – aux enfants par leurs parents.

Et en bonus, plusieurs histoires d’amour : tragiques, désassorties, compliquées, brûlantes mais impossibles à exprimer. La sensibilité féminine affleure (Robin serait-elle le double de l'autrice ?), la simplicité de l’âme masculine lui répond souvent de façon maladroite.

Robin et Cormoran

Comme il est de règle, la solution de cette énigme à multiples inconnues n’intervient que dans les toutes dernières pages, alors que tout au long du roman, de petits cailloux blancs ont été semés, mais bien recouverts de poussière.

On apprécie l’énorme travail de surveillance, les planques sous la pluie dans les voitures enfumées, les dangers physiques traversés par les enquêteurs … et le rôle néfaste de la presse à sensation britannique avide de sang comme d'étaler à plaisir la vie trouble des « célébrités ».

 Le sens du titre du roman, sans doute ?

 

Sang trouble – Troubled Blood – polar de Robert Galbraith (J.K. Rowling) traduit par Florianne Vidal, édité chez Grasset, 921 p., 26€

Commentaires
J
Au Québec, il est parfois difficile de se procurer des livres traduits en français. J'ai donc lu ce livre en version originale et j'ai beaucoup aimé. Votre critique est tout à fait juste.
Répondre
P
Je viens de terminer ce livre et tout comme vous je suis enthousiasmée par ce récit. Un grand bravo à vous de mentionner la traductrice, que je connais pas, pour son style qui rend si bien l'écriture de l'auteur/autrice( j'ai lu quelques pages du roman en anglais); Je suis votre chronique quotidiennement et j'y adhère car je m'y retrouve (même âge, même parcours universitaire, mêmes idées). Alors encore bravo d'agrémenter chacune de mes matinées
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273