Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
28 janvier 2021

Yvan le Terrible, film de Sergeï Eisenstein (1942 - 1946)

Ivan_le_TerribleJe continue ma lecture de l'histoire de la Russie.

La technologie est riche de bienfaits … On peut notamment visionner des films classiques, bien assis dans son canapé et sans dépenser un kopek. J’ai pu ainsi visionner les deux parties de l’œuvre magistrale de Sergeï Eisenstein (1898 – 1948), cinéaste favori de Staline … jusqu’à ce dernier opus qui le lui convînt pas.

Sergei_Eisenstein

C’est bien entendu un film de propagande, destiné à justifier l’omnipotence de Staline (tourné en pleine guerre à Alma-Ata, les studios étant retirés devant l’avance des troupes allemandes). Il exalte la résistance de la Moscovie sur les frontières de l’ouest – les polonais et les chevaliers Porte glaive les Allemands)  – pour l’accès à la mer Baltique, et la lutte aux marges méridionales (Ukraine signifie « marche ») contre les Tatars de la Horde d’Or.

Ivan1

Ivan4

Ivan2

C’est surtout un pur chef-d’œuvre. La première partie réalisée en 1942 est tournée en noir et blanc, elle fut particulièrement appréciée par le dictateur soviétique et remporta plusieurs récompenses. La musique est signée Prokofiev. Staline avait imposé l’acteur principal Nicolaï Tcherkassov, déjà présent dans « Alexandre Newski ».

Les lumières, les costumes, les mouvements de foule, le montage sont fantastiques. Ivan est présenté comme un monarque soucieux de rassembler les terres de la Moscovie et de la défendre contre ses ennemis extérieurs et surtout intérieurs, les boyards qui cherchent tous les moyens de limiter son pouvoir autocratique.

La seconde partie évoque la crise qui survient après plusieurs défaites militaires et le passage à l’ennemi (auprès du roi de Pologne-Lituanie Sigismond) de grands féodaux, les attaques des khans de Crimée.

Yvan fait mine d’abdiquer et se réfugie en 1564 avec des fidèles tout à sa dévotion hors de Moscou ; c’est l’opritchnina, la partition de la Moscovie en deux parties dont un territoire réservé à Ivan et l’autre laissé aux boyards, système qui durera jusqu’en 1572 et ouvre une période de terreur. Quelques mois plus tard, à la requête des populations, Yvan revient dans sa capitale pour exercer sa terrible vengeance contre ceux qui l’ont trahi ou ont défié son autorité absolue.

C’est cette partie réalisée partiellement en couleurs qui rend Staline furieux car elle fait penser à ses propres purges. Il interdit le film qui ne sera visible en URSS qu’à partir de 1958.

Un film a voir absolument.

Commentaires
M
Personnellement, je trouve que Potemkine est vraiment son chef d oeuvre, mais à voir sur grand écran
Répondre
M
Vous dites pouvoir voir gratuitement d'anciens films. C'est un progrès de la technologie que j'ignore. Pouvez-vous m'éclairer ? Merci.
Répondre