Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
8 novembre 2020

Paris, 100 façades remarquables, par Claude Mignot

 

façades

Voici un ouvrage qu'on aimerait emmener en promenade, nez en l'air, dans les rues de Paris ... Mais ce n'est pas encore le moment.

En revanche, une occasion rêvée d'apprendre les termes techniques d'architecture, afin d'être capable désormais de "lire" les façades des immeubles qui jalonnent les rues de Paris, comme j'adore le faire.

C'est un livre constitué de 100 fiches illustrées en pleine belle page. Avec toutes les spécifications techniques, des zooms sur des détails qu'on aurait naturellement zappé, les adresses, les biographies succinctes des architectes.

La structure du livre est simplement chronologique, découpée en trois principales parties : Du Vieux Paris au nouveau Paris (1500 - 1881), Les trente glorieuses des façades parisiennes (1882 - 1914), D'une modernité à l'autre (1914 - 2014).

On s'y retrouve grâce aux annexes : un lexique d'architecture, une riche bibliographie, l'index des architectes, l'index des immeubles par arrondissement.

On peut commencer, comme moi, par lire d'un bout à l'autre, pour saisir les évolutions et les révolutions techniques, artistiques et fonctionnelles de l'art de bâtir des immeubles de rapport. Après le classicisme savant des immeubles haussmanniens, on note l'assouplissement des règlements d'urbanisme permettant de rompre la monotonie par des bow-widows, la création de tours d'angles, l'apparition de nouveaux matériaux : le fer, la fonte, le béton armé, les briques indistrielles. On peut aussi se tracer un itinéraire pour visualiser toutes les façades d'un quartier. Les photos sont belles, elles incitent à la promenade.

Boursouflures lors de certaines époques, utilisation affirmée de techniques comme la couleur du grès émaillé, émergence de l'Art Nouveau, lignes épurées des architectes des années folles, faiblesse de l'architecture du XXème siècle ...

Mes préférés sont Charles Percier et Pierre-François Fontaine (les maisons à arcades de la rue de Rivoli), le Castel Béranger d'Hector Guimard, les céramiques décoratives de Jules Lavirotte, les façades auto-lavantes en carreaux posés en opus incertum de Joseph Bassompierre, Paul de Rutté et Paul Sirvin, les magnifiques bow-windows de Michel Roux-Spitz, la façade entièrement métallique de la rue Réaumur édifiée pour le baron de Schilde.

La palme de la façade la plus moche : l'immeuble du 24 place Etienne-Pernet, en style nouille délirant. Bref, un trésor pour les amoureux de la vie urbaine.

 

Paris 100 façades remarquables par Claude Mignot, photographies Samuel Picas, édité par Parigrammes, 240 p., 19,90€

Commentaires
M
OUi, je le pense !
Répondre
H
C'est donc une application de la Grammaire des immeubles parisiens, du même auteur ?
Répondre
P
Merci pour cette précieuse info. Click and collect à la F..c, c'est fait ! Dans quelques jours je vais me régaler.<br /> <br /> Un grand merci.<br /> <br /> Je vous souhaite un agréable dimanche.
Répondre
L
Je sens que je vais l'acheter. Merci.
Répondre