Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
14 avril 2023

Soyons vigilants face au risque d’incendie

IMG_1437

Depuis 2010, il est obligatoire de doter chaque logement de détecteurs de fumée autonomes.

Il revient au locataire – et bien entendu au propriétaire occupant – de veiller à l’entretien et au bon fonctionnement du dispositif.  Il doit, notamment, remplacer les piles et tester régulièrement l’appareil. Si nécessaire, il doit remplacer le détecteur.


Pour les logements occupés par un locataire au moment de l’entrée en vigueur de l’article 1er de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, l’obligation d’installation faite au propriétaire est satisfaite par la fourniture d’un détecteur à son locataire ou, s’il le souhaite, par le remboursement au locataire de l’achat du détecteur.

Où installer le détecteur ?

Au moins un détecteur de fumée doit être installé dans les parties privatives des bâtiments d'habitation, de préférence dans la circulation ou dégagement desservant les chambres (couloir, palier).

Cet emplacement permet d'avertir les occupants si l'incendie se produit pendant leur sommeil. Par ailleurs, même si l'obligation d'installation ne vise qu'un seul détecteur par logement, il est conseillé d'en installer au moins un par étage (y compris au sous-sol).

Le détecteur doit être fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur. L'installation dans les cuisines et salles de bains n'est pas recommandée car les fumées de cuisson et la vapeur d'eau peuvent provoquer des déclenchements d'alarme intempestifs.

L'appareil doit détecter les fumées émises dès le début d'un incendie et émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie.

Il doit émettre :

  • un signal d'alarme d'un niveau sonore d'au moins 85 décibels A (dB A) mesurés à 3 mètres de distance ;
  • un signal de défaut sonore, différent de la tonalité de l'alarme, signalant la perte de capacité d'alimentation du détecteur. C’est un signal trident, mais intermittent, surprenant la plupat du temps qui invite à rapidement changer les piles.
  • La question que je me pose : cet appareil est-il opérationnel pour les fuites de gaz ?????
Commentaires
K
Le petit "défaut" de ces détecteurs, est que lorsque la pile est au bout de sa vie, le détecteur siffle bien bien fort, en mode panique à bord. <br /> <br /> Toujours en pleine nuit, bien sûr, toujours lorsque vous travaillez le lendemain matin (réveil à 6h30 ☹️) et qu'il faut mettre la main sur l'escabeau (au sous sol, bien sûr aussi) tandis que votre palpitant ne parvient pas à se calmer.<br /> <br /> Et après cette intervention, pour se rendormir, eh bien.... comment vous dire ??!!
Répondre
M
Je sais que ces détecteurs ne sont sensibles qu’aux fumées mais j’ignorais qu’il en existe de spéciaux pour les gaz. Personnellement, j’ai déposé l’appareil sur une étagère pour qu’il soit facilement accessible.
Répondre
A
Bonjour Bigmammy,<br /> <br /> Non, il existe des appareils spécifiques pour les fuites de gaz.. de même il en existe d'autres différents aussi pour le monoxyde de carbone..<br /> <br /> Bonne journée.
Répondre
M
Non ce sont d autres appareils. Les pompiers le disent régulièrement
Répondre
C
Bonjour <br /> <br /> Je ne pense pas que ces appareils détectent les fuites de gaz.<br /> <br /> Le problème que nous avions rencontré quand nous en avions mis un dans la maison de ma maman c'est qu'ayant respecté les modalités d'installation le jour où il a sonné à 6 h du matin pour signaler l'usure des piles elle ne pouvait pas monter sur un escabeau pour l'atteindre et changer la pile. Ça l'avait énormément stressé.
Répondre