Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
3 octobre 2022

Les mille et une vies de la Vieille Charité : Marseille#2

IMG_0829

Marseille, ville de migrations et d’architecture ….

C’était l’un des sites que je voulais revoir à Marseille et par chance, il se trouve à courte distance de notre hôtel : l’étrange et sévère bâtiment de la Vieille Charité, planté sur le versant nord de la Butte des Moulins, au cœur du délicieux quartier du Panier.

IMG_0832

IMG_0831

 

IMG_0833

On nous a longuement enseigné l’effervescence culturelle du XVIIème siècle … mais moins souvent de la très grande pauvreté du petit peuple de ces temps troublés : guerres incessantes, pandémies, dérèglements climatiques …

Au XVIIème siècle, le pauvre, le vagabond, le mendiant sont considérés comme des asociaux (ne dit-on pas aujourd'hui "assos" ?) menaçant la stabilité de la société.

On ne compte plus le nombre d’édits réprimant la mendicité des « valides » qui fuient les campagnes pour venir se réfugier dans les villes.

En 1640, la ville de Marseille décide de construire un lieu d’enfermement des pauvres, gueux et mendiants. Le projet est confié en 1671 à un artiste local, Pierre Puget (1620 – 1694), né à quelques pas du site choisi. Le corps de bâtiment, dans le style du baroque italien, se déploie autour d’une cour intérieure à trois étages de galeries superposées. Au centre, la chapelle dont la première pierre a été posée en 1679 et qui fut consacrée en 1707 comporte une coupole ellipsoïde originale.

Avant de devenir un centre culturel et un musée, la Vieille Charité a vécu mille vies.

IMG_0835

 

 

IMG_0834

IMG_0830

Transformée en hospice de vieillards et d’enfants abandonnés, puis en logements très sociaux au début du XXème siècle, elle servit d’infirmerie pour les troupes coloniales jusqu’en 1931, de centre d’hébergement pour 146 familles délogées après la guerre (celles qui avaient été expulsées à l’occasion du dynamitage du secteur du Vieux port par les Allemands en 1943 ?),

 

IMG_0837

vieillecharité chantier

Ses sous-sols devînrent mûrisserie de bananes et conserverie d'anchois ... puis elle devînt un squat laissé à l’abandon jusqu’à sa restauration achevée en 1986.

C’est aujourd’hui un lieu calme, à la fois lumineux et austère … où se tient en ce moment – entre autres - une exposition « Objets migrateurs, trésors sous influence » jusqu’au 18 octobre.

Il suffit de quelques pas pour se retrouver au bout du quai du Vieux port …

Commentaires
J
Bonjour Marie Pierre <br /> <br /> Je ne connais pas Marseille car j'y suis juste passée et je vous remercie de nous la faire découvrir.<br /> <br /> Je vous souhaite une agréable journée<br /> <br /> <br /> <br /> Jocelyne de Nantes
Répondre
J
Je ne connais pas Marseille et je vous remercie de nous la faire découvrir. Agréable journée
Répondre
H
Je retrouve la Vieille Charité telle que je l'avais admirée il y a trois ans, à cette même époque de l'année, et cela me donne envie d'y retourner.<br /> <br /> Avez-vous pu voir les belles faïences du Château Borely ?
Répondre
K
Je ne connais pas du tout Marseille, et tout ce que l'on en entend n'est pas très flatteur et donc peu attirant. Heureusement, vue par ce biais, la ville semble beaucoup plus attrayante. Tout dépend par quel bout de la lorgnette on veut regarder... Alors, je ne dis pas "non" !!
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 756
Depuis la création 7 311 189