Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
5 septembre 2014

De l'intérieur, essai de Céclile Duflot

cécileduflot

Non, je ne vais pas vous parler de l'ouvrage très récent qui parle d'une séparation médiatique … encore que. Comme si elle s'était concertée avec l'autre « dame », Cécile Duflot déverse ici son désarroi de s'être complètement fourvoyée en participant au gouvernement de François Hollande.

On m'a prêté ce livre – je ne l'aurais certainement jamais acheté. Je l'ai lu pour chercher à comprendre comment, en si peu de temps, on peut causer tant de dégâts dans un secteur si sensible … Mais, il n'y a rien de ce côté-là, aucun remords, aucun plaidoyer, aucune auto-critique. L'auteure reste droit dans ses bottes au moment où l'on s'occupe de détricoter le texte qu'elle a fait voter.

Candeur des politiques ! Incroyable naïveté, cruelle inconséquence que cette pratique (de droite comme de gauche) qui confie le destin de millions de citoyens – propriétaires et locataires – à des chefs de partis sans expérience ni recul historique. Chacun entend laisser une loi, un avantage fiscal ou une réforme qui porte son nom …

Comme si l'important, quand on est ministre, était de faire entendre sa différence, tenter de faire évoluer ses propres idées de l'intérieur au lieu de prendre à bras le corps au sein d'une équipe gouvernementale solidaire, les besoins des Français qui souffrent.

Voilà une jeune femme, pétrie d'idéologie sincère mais ignorant tout des rouages du pouvoir et de l'Administration – elle l'admet très honnêtement – dotée d'un certain bagout, qui accède au Conseil des Ministres. Elle découvre que les promesses de la campagne présidentielle n'ont pas forcément vocation à être respectées et reste – encore – persuadée que le blocage des loyers pourra relancer la production de logements sociaux. Qui se souvient des ravages de la loi Quilliot ? Qui se préoccupe de l'inflation des normes qui étouffe chaque jour un peu plus l'acte de construire ?

Pas de réponse ici. Seulement la stupéfaction (je reconnais qu'il y a de quoi) devant les stupides réactions sexistes des parlementaires sur la tenue de la jeune ministre, l'interprétation distordue de la communication de la femme publique qu'est tout ministre de la République et des membres de sa famille.

De désillusions en refus de considérer la dette publique comme devant être maîtrisée, de déception face à la fuite en avant d'un Président qui attend que la conjoncture se retourne en refus de travailler avec le nouveau Premier Ministre dont elle abhorre le « droitisme » supposé, Cécile Duflot s'en va avec fracas.

Enfin la découverte avouée : « Si on veut tenir les économies demandées, il faut renoncer à des missions. ». Là le nœud du problème : gouverner, c'est faire des choix.

Bref, ce livre lu en une soirée, en forme de cri de rage, est à ranger au rayon des billets d'humeur et des plaidoyers pro domo qui ne peuvent convaincre peu de gens. Il ne vous apprendra rien des thèses écologistes ni de la problématique du Logement ... Un coup d'épée dans l'eau rapidement éclipsé par un autre livre de femme fourvoyée.

De l'intérieur, voyage au pays de la désillusion par Cécile Duflot avec Cécile Amar, éditions Fayard, 233 p. 17€

Commentaires
U
Le problème des hommes politiques est que la grande majorité d'entre eux n'a JAMAIS travaillé. Ils sont sortis de l'ENA, de Sciences Po ou autre et hop, ils sont maire, ministre ou autre. Alors forcément, ils n'ont aucune idée du sens pratique, de ce que vivent les gens et me semblent un poil déconnectés du monde réel. Preuve en est quand ils s'offusquent ou jouent les étonnés face au score du front national. Je me dis quand même qu'ils découvrent le monde, non ??!!! C'est à se demander s'ils sont sincèrement étonnés ou s'ils jouent les étonnés. <br /> <br /> J'ai entendu le maire de Montreuil sur Europe 1 ces jours-ci et je me suis dit "enfin un connecté au monde réel" ! Il répondait aux questions de Thomas Sotto sur Europe 1 au sujet du logement. Et alors ou le journaliste faisait exprès de poser des questions débiles ou lui aussi est déconnecté de la vraie vie. Bien heureuse que ce maire lui ai un peu parlé de la vraie vie et des vrais gens.<br /> <br /> Pour en revenir à Cécile Duflot, je la trouve pugnace et coriace comme Ségolène Royal : un peu comme des pit-bull qui ne lâchent rien ; il faut dire qu'elles doivent baigner dans un milieu quelque peu machiste.<br /> <br /> Et puis là, le gros lot avec l'autre crétin qui fraude le fisc. C'est fort de café ça ! Il serait débordé pauvre bichon.....et n'aurait pas eu le temps ou n'aurait pas pensé à faire sa déclaration. Soit ce sont des manipulateurs, soit des mythomanes, soit des malades et je les invite à aller se faire soigner. <br /> <br /> On pourrait en écrire un livre.
Répondre
I
Bien bonne critique car moi non plus je n'aurais pas acheté ce livre, un article de l'auteure dans Elle m'a suffit.<br /> <br /> Donner la possibilité aux particuliers de louer des biens ne doit pas être contrecarré par des obligations dantesques ! après tout la propriété privée de biens locatifs <br /> <br /> n'est-elle pas là pour montrer les insuffisances de l'Etat à loger dignement les citoyens ?<br /> <br /> Peut-être que l'auteure, au fin fond de Luxey dans les Landes, n'a pas de soucis de logement ?<br /> <br /> Merci encore pour vos critiques littéraires partagées entre "Madame et Monsieur Big Mammy" !
Répondre
M
quel bel article, une éclairante analyse du comportement de certains élus politiques et la conclusion amère que les solutions aux si profonds problèmes de nos sociétés ne sont pas près d'être trouvées, quelle tristesse !
Répondre
E
je n'ai pas lu ce livre mais votre commentaire me parait tres adapté (et bien écrit!) si j'en juge par les interviews de Cecile Duflot entendus à la radio.<br /> <br /> Cela pose le problème du dilemme du choix des élus et des ministres : compétents ..et risque de technocratie ou/et militants ..et représentant des électeurs.
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 736
Depuis la création 7 312 689