Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
1 avril 2022

Mitsou, ou comment l'esprit vient aux filles, roman de Colette

mitsou

Lorsque je suis soudainement « en panne » de nouveaux livres, je me tourne soit vers Zola – dont je n’ai pas terminé l’œuvre complète, soit vers Colette, dont les douze romans publliés sous son nom (et pas celui de son mari) sont rassemblés en édition du Livre de Poche.

A la fois longue nouvelle et court roman, pièce de théâtre et roman épistolaire, Mitsou vaut surtout pour son sous-titre : Comment l’esprit vient aux filles.

Les Minoteries Italo-Tarbaises et les Scieries Orléanaises Unifiées n'auront laissé à la postérité que ce gentil nom de scène MITSOU, donné à une charmante actrice de music-hall par son protecteur, un élégant  quinquagénaire, l’Homme Bien.

C’est l’histoire d’un fol amour de hasard partagé pendant la Grande Guerre, entre deux jeunes gens de vingt-quatre ans.

L’héroïne est fine, ravissante, elle chante à l'Empyrée-Montmartre dans une revue patriotique, très peu vêtue de collants, de tulle transparent et chaussée de bas couleur fraise écrasée … nous ne connaîtrons que son surnom.

Elle est sensible, elle a échappé à la misère et à l'atelier grâce à sa beauté mais pas que ... en se faisant entretenir par un industriel. C'était le destin de nombreuses jolies jeunes femmes pauvres à l'époque. Mais elle est intelligente, et à travers ses lettres, se livre avec sincérité et lucidité, malgré ses jolies fautes d’orthographe.

Elle a rencontré une seule fois le Lieutenant Bleu dans les coulisses du théâtre. Elle se débrouille pour obtenir son adresse au front, entame avec lui une correspondance. Ils échangent des photos, de menus cadeaux …

C'est l'envers du décor de cette guerre qui n'en finit pas et dévore sa jeunesse. Comment on continue à vivre "à l'arrière", comment les civils vont-ils "tenir" ?

Et puis le Lieutenant Bleu est en permission à Paris. Il vient voir Mitsou, ne la reconnaît pas tout de suite en tenue de ville. Leur amour explose … leur union est magnifiquement décrite par Colette. C’est la première fois que Mitsou tombe amoureuse. L’aventure durera quatre mois. Le lieutenant Bleu repart pour le front …

 

Colette romans

Dans sa dernière lettre, Mitsou écrit : « Une femme qui a une obstination en amour, ça pousse vite. Ça fleurit, ça sait prendre une tournure, une couleur, à faire illusion aux plus délicats. Mon amour, je vais essayer de devenir ton illusion. C’est une ambition très grande, mon cher Lieutenant Bleu, et vous ne m’avez pas invitée à une promenade qui peut faire le tour de la vie … »

Publié en 1919, tout l’art de Colette est dans Mitsou, celui de faire "de rien quelque chose, la construction de l’intrigue et la netteté du style" …

Je vais continuer à lire les autres romans de cette géniale écrivaine.

 

Mitsou, ou comment l’esprit vient aux filles, publié en Livre de Poche, 190 pages et dans la collection « Classiques modernes » de la Pochotèque avec les notes de Francine Dugast – 1622 p. 25,20€

Commentaires
N
Ah ! Colette ! Comme je l'ai aimée dans ma jeunesse je l'ai lue et relue et j'aime toujours autant sa merveilleuse écriture !
Répondre
S
C'est une bonne idée de relire Colette. Je ne pense pas avoir lu Mitsou.<br /> <br /> Par contre j'ai lu la plupart de ses romans dans ma jeunesse.
Répondre
L
J'aime relire Colette surtout "Les vrilles de la vigne" pour son écriture merveilleuse de poésie,pour son amour de la Nature, de la campagne.J'aime aussi beaucoup celui consacré à sa mère : "Sido" : la reine du jardin.
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 756
Depuis la création 7 311 189