Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
17 février 2022

Le grand enfumage, Populisme et immigration dans sept pays européens, par Hervé Le Bras

 

Le Bras

Illustrée d’une grande quantité de cartes, cette étude très accessible raconte l’émergence dans sept pays d’Europe – Autriche, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Grande-Bretagne (et USA), France - de la principale thèse des partis populistes : l’annonce d'un « grand remplacement » des populations « de souche » par une irrésistible vague d’immigration.

Né en 1943, Hervé le Bras, démographe, historien et mathématicien est un scientifique reconnu qui met ses écrits à la portée de tout citoyen. A la différence d’un certain polémiste récemment lancé en politique qui « voit ce qu’il croit » et dont Hervé Le Bras est la "bête noire", il s’attache essentiellement aux faits et à leur comparaison, dans l’espace et dans le temps.

Son analyse des mouvements populistes européens (et, à la marge, du trumpisme) dégage plus de constantes que de divergences, dans la naissance puis l’évolution des partis extrémistes en Europe, et en particulier sur le rejet de l’immigration, source de  tous les maux.

Car les données statistiques sont en désaccord avec les thèses alarmistes de ces partis tonitruants : la géographie du vote populiste et celle de la population immigrée ne coïncident pas. Les immigrés sont nombreux là où l’activité économique est soutenue (grandes villes, sites industriels, voies de communication) et même dans des régions où elle a disparu (Nord-Est de la France), les votes populistes sont plus denses à la périphérie, souvent forts là où on ne trouve aucun immigré. Les cartes détaillées sont parlantes.

 

IMG_0089

L’intensité du vote populiste est davantage en relation avec l’histoire, les anciennes frontières, la crainte du démantèlement (Espagne), une volonté de sécession (Italie), la nostalgie du communisme (Allemagne), l’opposition entre montagnes et plaines (Autriche), peu en relation avec la religion (Suisse).

En France, la frontière se situe entre deux types de sociétés paysannes et de sociabilité : les pays de champs ouverts (les habitants se regroupent dans de gros villages où joue la solidarité), et les pays de bocage à l’habitat dispersé, ou chacun vit en autarcie. La vie moderne, la fin des paysans, l’automobile et les grandes surfaces ont détruit la vie en commun des uns, et rompu à leur avantage l’isolement des autres. Un seul lieu de consensus : le mécontentement, la colère vis-à-vis du pouvoir central.

Le vote populiste se concentre dans les petites villes et les communes rurales. Ainsi, dans les communes de moins de 1000 habitants, seuls 34% de ceux qui ont étudié après le bac font partie de la classe supérieure contre 58% dans les villes de plus de 100000 habitants.

Pourquoi le rejet de l’immigration ? Une explication politique : l’épuisement de la représentation et l’impossibilité de décider de tout par referendum conduit inéluctablement à la désignation d’un chef qui EST le peuple. Ce chef ne discute avec personne. Chez les populistes, par un raccourci mental (Je ne vois que ce que je crois), le refus de la représentation politique s’est étendu à la négation de la représentation statistique (et parfois historique). Pour eux, l’immigration est par construction l’« anti-peuple », le pivot et le motif universel de toutes les récriminations. Supprimer les immigrés permet de résoudre tous les problèmes.

A lire pour comprendre ce qui se passe en France et ailleurs, de quoi combattre et moins culpabiliser. Un panorama passionnant des principaux mouvements populistes en Europe occidentale (on se sent moins seul !), de leurs points communs et de leur spécificité.

 

N.B. : Ouvrage à rapprocher de la passionnante Note n°67 publiée en novembre dernier par le Conseil d’Analyse Economique par Emmanuelle Auriol (Université de Toulouse) et Hillel Rapoport (Paris 1 Panthéon Sorbonne) : l’immigration en France est relativement faible mais peu diversifiée et trop peu qualifiée, n’a pas d’effet sur la mécanique des salaires, favorise la croissance économique, est utile contre la pénurie de main d’œuvre et ne creuse pas le déficit de la France.

 

  

Le grand enfumage, Populisme et immigration dans sept pays européens, par Hervé Le Bras, éditions de l’aube, 160p., 17,90€

Commentaires
M
M. Le Bras est tout de même sérieusement contesté.<br /> <br /> Son opposition à l'étude des données en incluant des paramètres supplémentaires ne facilite pas la compréhension - et donc la correction - de la situation française.<br /> <br /> Dommage !
Répondre
M
Hervé Le Bras aussi est de gauche, comme Michèle Tribalat, non moins respectable chercheuse. Elle est favorable aux statistiques ethniques dans le décompte de la population, lui y est opposé. Querelle d'experts, opposition de principes, je n'ai pas les éléments pour trancher.
Répondre
H
Signalons quand même que Michèle Tribalat, autre grande démographe spécialiste de l'immigration, et femme de gauche, est depuis fort longtemps opposée à Hervé Le Bras sur cette question.
Répondre
N
Tout à fait d'accord avec vous Mesdames..... espérons que la raison va l'emporter quand même sur ces thèses délirantes ....
Répondre
D
Bonjour et MERCI ! Vous m'avez donné envie de le lire !! <br /> <br /> Il est très clair que cette extrême Droite principalement ( même si l'extrême Gauche populiste a une place bien trop importante en France aussi) est à combattre avec les Bons arguments !!! Ceci dit désolée du peu , mais le niveau intellectuel des personnes qui votent pour l'extrême droite est faible , voir très faible , ils "croivent" et personne ne leur fera entendre raison ! Des personnes facilement MANIPULABLES ! Les délires entendu à la TV concernant le vaccin le prouvent ! <br /> <br /> J'ai lu hier que la Police Canadienne a retrouvé parmi les camions du #convoidelaHonte un camion bourré d'ARMES : ils ont la preuve que derrière ce mouvement des Néo NAZIS qui voulaient renverser le gouvernement ! Nous avons les mêmes en France ! Ils se nomment Gilets Jaunes Bruns , pro Zemmour , des SORAL , Chouard etc etc <br /> <br /> Bref , ils se servent tous de l'immigration pour faire peur et manipuler ! Or effectivement il n'y a pas plus d'immigration que par le passé ! <br /> <br /> Notre Président sera réélu j'en suis convaincue MAIS demain encore plus qu'aujourd'hui ,face aux thèses délirantes d'un Z ou d'une nièce Le Pen il va falloir être très très vigilants ! Eduquons les jeunes encore et encore et ne baissons JAMAIS les bras face au Populisme ! <br /> <br /> Bonne journée à vous !
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 736
Depuis la création 7 312 689