Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
23 octobre 2021

Hôtel de la Marine, une visite éblouissante #1

IMG_3011

Nul n’est besoin d’aller jusqu’à Versailles pour se retrouver dans l’atmosphère des salons aristocratiques du XVIIIème siècle : place de la Concorde, voici la splendide restauration de l’Hôtel de la Marine, qui fut jadis, un jour par mois à partir de 1777, ouvert au public comme le premier musée des arts décoratifs.

IMG_3013

IMG_3018

IMG_3020

IMG_3034

Après 4 ans de travaux et un budget de 130 millions d’euros, presqu’entièrement financé par des fonds privés*, la réussite est totale.

On reste ébloui par la succession des salles, antichambres, couloirs, galeries avec une gradation dans la richesse du décor.

Il s’agit d’une restitution et non d’une reconstitution : la plus grande partie des décors d’origine ont été retrouvés in situ, ils avaient été recouverts pour les besoin du ministère de la Marine qui a quitté les lieux pour rejoindre les locaux du quartier Balard en 2015.

Plafonds, planchers, boiseries ont été sauvegardés tout comme les salons d’apparat redécorés au milieu du XIXème siècle.

Le bâtiment a été construit entre 1757 et 1774 par Ange-Jacques Gabriel (1698 – 1782) qui l’a conçu dans la cadre de la place Louis XV, un espace destiné à glorifier la puissance royale (avec la statue équestre du souverain au milieu), bâti sur un seul côté, le Nord, dans le plus pur style classique du « grand goût » français.

Sa destination était d’héberger les services du Garde-meuble royal, gérer et entretenir le mobilier d'apparat des multiples résidences royales, faire rayonner le style du pouvoir, conserver les joyaux de la Couronne.

Du moins jusqu’à la Révolution.

IMG_3028

IMG_3025

IMG_3046

IMG_3052

IMG_3032

Les intendants étaient logés sur place : successivement le libertin célibataire Pierre-Elisabeth de Fontanieu puis le pieux Marc-Antoine Thierry de Ville-d’Avray, précédemment premier valet de chambre du roi – et qui finira assassiné lors des massacres de septembre 1792.

La visite de l’hôtel commence par les appartements privés de ces deux hauts-fonctionnaires. Elle se poursuit par les salons d’apparat refaits en 1840, marqués par le souvenir grands amiraux et des grands ports de guerre, qui servirent de décors à de grandes réunions diplomatiques.

On imagine l’ampleur des travaux de restitution : pour les besoins du ministère, on avait « entresolisés » certaines pièces, recouvert de panneaux d’inox certains salons pour les transformer en offices …

Le résultat est bluffant.

La mise en scène des enfilades, le choix des mobiliers, les décors des boiseries, des rideaux, des soieries, les papiers peints, les girandoles, les cheminées, les horloges …

Tout est parfait. J’en reparlerai … et j’y retournerai certainement car on ne peut tout voir en une seule fois.

Un conseil : réserver impérativement car les espaces sont étroits et il y a du monde, en particulier l’après-midi.

 

*Pour mémoire, la renaissance de ce bâtiment n'a pas été un long fleuve tranquille.

A l'annonce du départ des marins, plusieurs solutions étaient en présence : il y avait les partisans de son maintien dans la sphère publique, et ceux qui souhaitaient le privatiser complètement.

Le Louvre, la Cour des Comptes ou encore le lieu d'implantation d'une "Maison de l'Histoire de France" qui n'a jamais vu le jour se le disputent, il y a aussi un projet d'hôtel 5 étoiles et des ateliers d'art.

Finalement, une commission présidée par l'ancien Président Valéry Giscard d'Estaing prône le maintien du bâtiment dans le domaine public, sa restauration en vue de la réouverture au public et un schéma d'autofinancement des travaux.

La moitié des 12000 m² est ainsi louée pour financer un prêt contracté auprès du Crédit agricole.

L'Etat contribue à hauteur de 10 millions d'Euros. La location seule des bâches publicitaires a rapporté 20 millions !

A suivre pour encore plus de détails !

 

Hôtel de la Marine, 2, place de la Concorde, ouvert tous les jours à partir de 10h30, visite « grand tour » : 17€.

Commentaires
N
Merci pour la visite....c'est magnifique ! Ca donne envie d'y aller ....
Répondre
L
Une belle idée de visite...Quel raffinement ! Merci.
Répondre
N
Magnifique reportage et visite, merci !
Répondre
O
Bonjour<br /> <br /> C'est un beau tour ce matin!!!<br /> <br /> MERCI
Répondre