Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
5 septembre 2021

Retour à la vie citadine

 

IMG_2813

Après sept semaines de séjour en Lot-et-Garonne, la réadaptation à Paris devient chaque année un peu plus difficile.

Pourtant, tout est particulièrement balisé. J’avais prévu, avant notre départ, d’avoir à disposition de quoi nous sustenter à notre arrivée, dans le congélateur. Mais les principaux réseaux ont des difficultés à rentrer dans la nouvelle routine … L’internet a eu un peu de mal à se reconnecter, la chaudière – qui ne fonctionne que pour l’eau chaude -  ne voulait pas redémarrer … mais finalement, tout est rentré dans l’ordre. Il ne faut pas désespérer et insister. Allumer, éteindre … rallumer, et ça remarche.

Ma première tournée chez mes commerçants habituels a été fructueuse. Comme chaque année, les boutiques font peau neuve … ou disparaissent. Certains magasins ont mis la clé sous la porte. Est-ce vraiment à cause du Covid ou d’une mauvaise appréciation de la commercialité et de la concurrence féroce dans le quartier ? L’épidémie n’a certes rien arrangé.

Certes, notre secteur est l’un des plus chers au mètre carré de Paris – donc de France, ce n’était pas le cas en 1978, lorsque nous avons acheté notre appartement, avec un taux d’endettement de 43% par rapport à notre revenu et un prêt au taux de 14% l'an et progressif !

Mais cela ne veut pas dire que les habitants d'ici sont prêts à dépenser n’importe quoi et à n’importe quel prix. Car, en plus, notre quartier est majoritairement habité par des « vieux » intellos, friqués sans doute, mais pas dépensiers pour autant !

 

IMG_2812

C’est dommage pour ceux qui n’ont pas réussi à se tailler une place au soleil du 6ème arrondissement. Il faudra sans doute revoir à la baisse le niveau des loyers commerciaux pour continuer à bénéficier de petites boutiques de mode. J’avoue à ma grande honte que je n’ai jamais acheté quoi que ce soit dans cette boutique de la rue Bréa aujourd’hui fermée. A mon âge, les achats de vêtements sont surtout faits pour le confort et non l’apparence.

En revanche, j’apprécie toujours autant mes commerçants « de bouche » toujours aussi présents et agréables. Une bulle de sociabilité qui m’offre la possibilité de n’acheter chaque jour que la juste quantité dont nous avons besoin tous les deux.

 

IMG_2597

Par exemple, les premières grappes de Chasselas de Moissac et de belle figues bleues … en provenance de Turquie, en attente de la maturation de celles de Solliès.

Bref, le retour à Paris se fait de manière progressive … en espérant la possibilité de revenir au printemps dans notre maison du Sud qui a fait, cette année encore, carton plein avec 11 convives.

Mais en fait, c'est vrai, en ce début de nouvelle saison, on a envie de faire de nouveaux achats ... J'ai commencé avec une nouvelle et sublime parure de draps, fabriqué dans les Vosges, naturellement ! Et un tour dans ma librairie habituelle, La Procure rue de Mezieres.

Vive aussi la vente par correspondance livrée à domicile ... Toutes les formes de commerces doivent pouvoir coexister pour l'agrément des clients et des salariés. Et l'accroissement de la communication.

 

Commentaires
Pages
Visiteurs
Hier 830
Depuis la création 7 354 430