Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
6 mai 2009

Un dictionnaire à se taper le c... contre la suspension

Je crois bien que je ne me souviens plus quand j'ai autant ri avec un livre qu'en feuilletant celui là :
le Dictionnaire des expressions quotidiennes, par Charles BERNET et Pierre REZEAU (chez Balland, 766 p.)


Bernet_Rezeau
Rien à voir avec la famille Bernet (dommage) mais un monument à la gloire de la langue française actuelle, celle des blogs, des journaux sportifs prompts à la métaphore, de la politique, du cinéma (Ahhhh...  Audiard !), des médias. Car notre langue évolue et pas seulement en adoptant des anglicismes, comme voudraient nous le faire croire certains grincheux dotés d'une "gueule à coincer des roues de corbillard" (p.177) : "avoir un air maussade, renfrogné, sinistre".

Vous n'arrêterez pas, si vous ouvrez ce livre, de sauter d'une entrée à l'autre, les yeux embrumés de larmes, le corps secoué de spasmes d'un incoercible rire. Un vrai bonheur plein d'images étonnantes, hardies, parfois salaces, toujours désopilantes. Et à côté, le sérieux imperturbable de la définition et des références littéraires dégotées par ces très distingués linguistes. Un nouveau "Gaffiot" en somme, mais sans les gravures....

Une explication pour l'expression "c'est à se taper le derrière contre la suspension" : loc. phrast. "c'est insensé". L'expression est sur le modèle de "c'est à se taper le c.. par terre", naguère abrégé c'est astap. Suit une référence chez J. Galtier-Boissière, Mon journal depuis la Libération, 1945, p.27.

Quelques "perles" : prendre quelqu'un pour un jambon, avoir à vendre un cercueil à deux places (où on se remémore ce qu'est un oxymore), chercher le poil dans l'oeuf, mouiller la compresse à quelqu'un = être excessivement affable envers quelqu'un, s'endormir en petite cuillère, mettre une disquette = raconter des bobards, lapin de six semaines = niais, nigaud, manque de mâturité...chanter en lavabo = chanter sur des paroles peu compréhensibles avec les intonations de l'anglais...par allusion aux borborygmes d'un lavabo qui se vide......j'en passe et de bien meilleures.

Bref, une leçon de grammaire à se rouler par terre...et qui montre avec quelle puissance notre langue française épouse son époque et fleurit de mille fleurs.

Commentaires
B
Encore un truc à mettre dans nos valises "aller"....
Répondre
F
sais tu que je collectionne les dictionnaires, et que je me les trimballe de pays en pays ? celui la serait parfait dans ma collection ;o)
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 736
Depuis la création 7 312 689