Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
7 avril 2023

La mort dans l'âme, policier de Ian Rankin

 

Ian Rankin

Deuxième incursion dans l’œuvre de Ian Rankin avec un épisode se déroulant une dizaine d’années après « L’étrangleur d’Edimbourg ». Une réflexion sur la prédestination, les déviances criminelles, la maltraitance infantile, la récidive, la rédemption … avec en « fil rouge », le chasseur devenu soudain proie.

L’inspecteur Rebus est confronté à plusieurs enquêtes simultanées : il doit témoigner au procès de deux bourreaux d’enfants confiés à un foyer catholique, l’un des témoins devenu à son tour agresseur a été libéré en fin de peine et logé dans une cité HLM où il est pourchassé par une milice antipédophile, un jeune policier à la carrière prometteuse s’est apparemment suicidé, un gamin de la cité a disparu et, par surcroît, une petite amie de lycée demande à John Rebus de retrouver son fils disparu.

Mais le trouble le plus important est le retour au pays d’un tueur en série après plusieurs années d’incarcération aux Etats-Unis : un pervers venu vraisemblablement régler des comptes qui a négocié son autobiographie auprès d’un journaliste bien connu : Jimmy Stevens.

De quoi nourrir 600 pages d’intrigues étroitement imbriquées, avec ses impasses et ses fulgurances, des scènes de combat et de passages à tabac, de nouvelles cicatrices pour le héros inoxydable … Une fresque réaliste de la ville d’Edimbourg et de ses failles sociales, des quartiers chics aux plus tristes cités ouvrières.

La mort dans l’âme (1999), polar de ian Rankin – Dead Souls – traduit par Edith Ochs – chez Folio policier, 608 p., 8,50€

Commentaires
H
Bien qu'il nous raconte une Ecosse très éloignée des cartes postales pour touristes, en bonne fan de polars, je classe Ian Rankin parmi mes auteurs préférés (avec Michael Connelly entre autres). J'ai lu une bonne partie des aventures de John Rebus et, afin de reconstituer la collection si je n'ai pas l'ouvrage à la maison, rachète d'occasion dans les dépôts-ventes ceux que j'empruntais aux bibliothèques municipales.<br /> <br /> Bonne lecture et bonne journée, Bigmammy
Répondre