Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
8 décembre 2022

Dominique Lapierre, écrivain aussi prolixe que généreux (1931 - 2022)

 

dominique-lapierre

Ce ne fut pas seulement le coauteur, avec son binôme Larry Collins, d’ouvrages de référence qui ont fait le tour du monde et rencontré des millions de lecteurs : Paris brûle-t-il ?, La cité de la joie, Cette nuit la liberté, Où tu porteras mon deuil, Ô Jérusalem, Le cinquième cavalier…. Entre autres !

Ce fut surtout un généreux mécène qui consacra une grande partie de ses droits d’auteur à financer des écoles et des établissements sanitaires en Inde, sa seconde patrie.

Et un homme au charisme immense. Grand, athlétique, un sourire ravageur, une grande simplicité.

 

4b13a18_1670207579526-2001-02-02t120000z-1187400890-pbeahulemak-rtrmadp-3-lapierre

Nous avons eu le privilège, Claude et moi, de le rencontrer en février 1996 à New Delhi avec son épouse, elle aussi prénommée Dominique.

C’était chez un de rares français qui faisait alors le lien entre notre pays et l’Inde : Francis Wacziarg, que Claude connaissait par ailleurs.

Et à cette même table, si mes souvenirs sont exacts, nous avions aussi fait la connaissance de Vikram Seth, un jeune auteur indien de best sellers – et entre autres « Un garçon convenable », livre sur l'Inde contemporaine et ses contradictions, que j’avais adoré.

Dominique Lapierre nous avait expliqué comment il finançait ses actions humanitaires. J’ai un souvenir très présent de cette soirée éclairée par la bonté irradiante de ce personnage. Je lis dans la Presse que sa disparition met fin à ses souffrances. Parfois, et je le sais mieux que quiconque, c’est une délivrance …

R.I.P Dominique Lapierre, vous avez rejoint vos complices Larry Collins (disparu en 2005) et Francis Wacziarg, le propriétaire du Neemrana Palace, décédé en 2014. C’est toute une génération qui passe l’arme à gauche en ce moment : la mienne !

Commentaires
O
Bonjour Marie Pierre<br /> <br /> Comment allez vous?<br /> <br /> Je vous pense bien et j'attend nouvelles de vous.
Répondre
B
Voilà une journée qui commence par une bien triste nouvelle. On imagine toujours que les gens que nous admirons resterons éternels. Et bien non … mais ici l’héritage qu’il nous laisse adoucira un peu son départ .
Répondre
C
Bonjour.<br /> <br /> Je me souviens surtout de son livre plus grand que l'amour sur le SIDA. je l'avais prêté et comme la personne ne me l'avait pas rendu je l'avais racheté car je tenais à le conserver.
Répondre
B
une autre époque,<br /> <br /> découvert par son livre, j ai appris son décès à la radio<br /> <br /> quelle chance de rencontrer de belles personnes<br /> <br /> merci pour l écrivain poète<br /> <br /> bisous, passe une douce journée
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273