Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
27 mars 2022

Histoire de l'économie mondiale, des chasseurs-cueilleurs aux cybertravailleurs par Jean-Marc Daniel

 

JM Daniel

Quel programme ! Un ouvrage essentiel pour qui veut comprendre notre monde en ébullition.

Il est vrai que les essais décrivant l’histoire au niveau mondial ont fleuri ces dernières années : celle du concept de Nation par Pascal Ory, celle de la France sous la direction de Patrick Boucheron, celle des guerres napoléoniennes par Alexander Mikaberidze

Ici, c’est de l’économie politique qu’il s’agit, dans l'espace mondial et dans le temps long, rien de moins. Un ouvrage global, très synthétique, relativement accessible, du moins pour la période courant des origines au XXème siècle.

Les chercheurs en science économique n’ont pas manqué de théoriser les bonnes manières de gouverner et d’assurer la croissance dans leur patrie. Cette vision panoramique des différentes écoles est éclairante, une science si peu étudiée de façon objective et chiffrée.

On trouve ici, de manière chronologique, l’évolution des idées et surtout de leurs résultats plus ou moins efficaces par les gouvernements confrontés au cours des siècles aux crises et surtout au déséquilibre lancinant des finances publiques, générateur de révoltes fiscales et de chômage.

La maxime centrale émane de la loi énoncée par Adolph Wagner (1835 – 1917) : « Plus la société se civilise, plus l’Etat est dispendieux. »

Dans ce livre, la problématique récurrente concerne le rôle – plus ou moins prégnant - de l’Etat dans l’économie. En mode minimaliste comme sous Gladstone ou Margareth Thatcher ou interventionniste en mode « providence » selon John Maynard Keynes. Des périodes rythmées par les facteurs exogènes : pandémies, catastrophes naturelles et surtout guerres dévastatrices.

Quel arbitrage entre une politique monétaire de strict équilibre basée sur l’étalon or ou s’en séparer, laisser filer les déficits publics car l’inflation qui en résulte allège la dette publique, mais correspond à un impôt non volontaire généré par les dévaluations monétaires successives. Comprendre la mécanique du privilège absolu du dollar, les rapports entre taux de chômage et taux d’inflation.

On y apprend aussi des tas d’anecdotes : pourquoi le symbole du dollar est un S barré, comment l’empereur François-Joseph a inventé le terme de "krach" en mai 1873, l’histoire de l’invention du vin de Champagne par Dom Pérignon et Nicolas Ruinart …

Des concepts originaux comme celui de « Tour » et de « Place » proposé par de l’économiste et historien britannique Niall Ferguson (né en 1954). Dans l’histoire longue de l‘humanité, il oppose une logique de réseaux, identifiée à « la Place » à une logique hiérarchique identifiée à « la Tour ». La tour domine dans les sociétés où une hiérarchie militaire et religieuse contrôle la circulation de l’information. La place s’émancipe du pouvoir de la tour quand la classe intellectuelle qui produit les idées et les informations peut s’appuyer sur un outil décentralisé de circulation de l’information. Exemple : l’émergence du protestantisme à travers le développement du livre … Mais cela s’applique aujourd’hui dans d’autres contrées (suivez mon regard !).

Car c’est le progrès technique et le travail qui créent la croissance et non l'afflux de signes monétaires : ici un bel hommage à Jean Fourastié.

Tout devient plus complexe dans les dernières décennies. Et malheureusement, le livre a été mis sous presse avant le conflit ukrainien et ses conséquences prévisibles. Comment nos gouvernants vont-ils se sortir de cette nouvelle crise – la question est ouverte.

Mercantilisme, physiocratie, banqueroutes à répétitions, dévaluations compétitives, colonisation et impérialismes, cycles économiques et bienfaits du libre-échange : autant de notions qu’il est bon de connaître pour comprendre notre monde. Cet ouvrage passionnant nous en donne quelques clés, avec une mention très spéciale pour les anciens élèves de l’Ecole polytechnique, très largement cités !

Histoire de l’économie mondiale – Des chasseurs-cueilleurs au cybertravailleurs, essai de Jean-Marc Daniel, édité chez Tallandier, 398 p., 21,90€

Commentaires
K
Effectivement, excellente idée cadeau. Je le note pour l'anniversaire de ma fille bientôt - issue d'un double master Sciences Po & X il y a 6 ans déjà...
Répondre
S
Une excellente idée de cadeau. <br /> <br /> Merci Bigmammy.<br /> <br /> Bon dimanche.
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 736
Depuis la création 7 312 689