Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
23 décembre 2021

Le retour du croisé, relief roman du prieuré de Belval (XIIème siècle)

IMG_3378

Il y a quelques années, j’ai acheté pour notre maison de Lot-et-Garonne une statuette en pierre reconstituée, reproduction du relief « Le retour du croisé ».

Nous l’avons installée dans une niche bien à l’abri, juste devant la maison.

Un peu en galère de livres en ces temps de froidure  – car j'attends le traineau du Père Noël – je me replonge dans mes nombreux albums, achetés le plus souvent au sortir d’une exposition … et jamais relus ensuite.

 

retour croisé

Ce sont pourtant de superbes éditions qui non seulement servent de catalogues mais vont beaucoup plus loin dans les explications historiques, telle cette édition Hazan/ Musée du Louvre « La France Romane au temps des premiers Capétiens » éditée à l’occasion de l’exposition de mars à juin 2005.

Naturellement, c’est une joie renouvelée pour moi qui suis fan de la période romane. Je me replonge avec délices dans cette période cruciale de notre patrimoine qui court entre le couronnement d’Hugues Capet en 987 et le remariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt en 1152, origine de la terrible lutte entre les deux royaumes et naissance de l’art gothique.

La vraie statue « Le retour du croisé » est un grès taillé de dimensions 129 x 39 x 23 cm, conservé à Nancy, au Musée lorrain. La nôtre est une réduction qui ne dépasse pas 30 cm de haut.

En fait, les œuvres d’art plastique en rapport avec les croisades sont rares. L'étrange, c'est l’interprétation de cette sculpture qui a donné lieu à une polémique. D’abord on a considéré que ce couple était celui d’Hugues 1er de Vaudémont et de sa femme Adeline de Lorraine. Ayant pris la croix en 1147 avec Louis VII, il n’en était pas revenu et on l’avait cru mort. Mais il réapparut en 1161 (ou 1163). Sa femme, considérée comme veuve, ne s’était pas remariée. Cette œuvre célèbre leurs retrouvailles.

Cependant, un autre historien donne une interprétation différente, celle d’un épisode du Roman de Gérard de Roussilon : après 22 ans d’exil dans la forêt d’Ardenne, Gérard se fait reconnaître par la reine Elissent à laquelle il avait été fiancé et dont il aurait épousé la sœur qui l’avait accompagné dans son exil. Thèse assez peu crédible à cause de la croix ostensiblement portée sur la poitrine du "revenant" alors que ceux qui partaient pour la Terre sainte la portaient sur le bras …

Evénement familial ou héros de roman, qu’importe …En fait, la représentation d'un couple ainsi enlacé est exceptionnelle dans la statuaire de cette époque.

 

France Romane

Pour ma part, ce groupe évoque le retour de captivité de mon père en 1942, et c’est en l’honneur de mes parents que j’avais acquis cette statuette, toujours chère à mon cœur.

Et je vais illico me replonger dans ce magnifique album longtemps oublié dans mes rayonnages ...

Commentaires
M
Cette statuette est vraiment très étrange en art roman. Elle devait avoir une valeur symbolique peut-être tout personnelle pour le sculpteur.<br /> <br /> L’art roman est pour moi le plus fécond et mystérieux de l’histoire. J’ai parcouru la France avec la collection Zodiaque. J’ai même rencontré le moine photographe avec sa chambre montée sur pied dans une petite église bretonne. Ce sont des souvenirs vivaces et émouvants. Une reproduction d’un bas-relief me suit depuis des décennies mais je n’ai jamais osé la mettre en extérieur.<br /> <br /> Je vous souhaite un joyeux Noël familial.
Répondre
L
Et moi je m'empresse de le noter pour les derniers cadeaux avant le 25.<br /> <br /> Joyeux Noël.
Répondre
Visiteurs
Hier 841
Depuis la création 7 329 774