Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
21 novembre 2021

Vive les rituels : le Beaujolais nouveau 2021 vient d'arriver

IMG_3208

Comme tous les 3èmes jeudis de novembre, le Beaujolis nouveau est mis en vente. Une opération marketing bien huilée, mais un peu essoufflée aujourd'hui.

Cette tradition de vente du vin nouveau a été initiée en 1951.

Dans les années 70, c'était la folie. La demande explosait : 50% de l'appellation était commercialisée sous cette forme.

Aujourd'hui, ce sont seulement 25% dont 40% vendus à l'exportation - surtout au Japon. Mais je demeure fidèle à cette intrusion festive dans un mois voué aux nuages bas.

La désaffection du public est venue d'une exploitation abusive de la formule : on a créé des goûts devenus au fil des ans caricaturaux (banane, cerise, fruits rouges) à partir de levures et de techniques oenologiques. C'était devenu lassant.

Restons objectifs : le Beaujolais nouveau 2021 a beaucoup progressé. C'est un vin à la couleur claire, léger, où on retrouve la typicité du gamay, peu alcoolisé en principe et pas cher (moins de 10€ la bouteille). 

IMG_3209

Cette année, la récolte a été difficile : gel, grêle, maladies, peu de quantité mais une bonne qualité.

J'ai acheté le mien chez mon charcutier (Vérot, le meilleur de Paris !). Il a répondu à mon attente mais je n'ai pas les papilles assez fines pour avoir ressenti les arômes de framboise ou de fraise. Un petit vin léger (encore que celui-ci titre à 12,5°) que l'on doit consommer dans l'année, à déguster autour de 12°.

Celui-ci provient du domaine du Petit Pérou, situé à Villié-Morgon.

Un petit plaisir à savourer avec modération.

Commentaires
H
Je me faisais justement hier la réflexion qu'on n'avait pas entendu parler du Beaujolais nouveau cette année !<br /> <br /> Je fréquente moi aussi Vérot, depuis des lustres, mais je vous signale une étoile charcutière qui monte, Lastre, rue de Grenelle, près de la rue Cler : petite boutique, mais préparations excellentes.
Répondre
C
Tradition bien sympathique que ce vin nouveau qu'on goûtait entre voisins. Au passage, je suis très fière de mentionner que, tout comme le chef Pierre Gagnaire, la première et déjà très renommée charcuterie traiteur de la famille Verot est née et a perduré à Saint-Étienne jusqu' à l'émigration de la jeune génération à la capitale. Nous partageons le bonheur de leur réussite. Profitez en bien
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273