Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
25 octobre 2021

Hôtel de la Marine, #2

salle à manger

Un seul billet ne suffit pas à étancher mon enthousiasme pour la renaissance de l'Hôtel de la Marine.

Ce sont les mêmes artistes qui ont créé ces décors somptueux et ceux qui ont oeuvré à Versailles. Même si le mobilier exposé n'est pas tout à fait celui d'origine (pillé à la Révolution), il est d'époque et correspond aux descriptions de l'inventaire du garde-meuble établi avec beaucoup de rigueur par l'intendant dès 1775.

Moi qui suis fan de décoration, j'en ressors totalement conquise. Et en prime, je me retrouve dans les décors des romans historiques qui se déroulent pendant cette période - Jean-Christophe Portes, Anne Villemin-Sicherman, Henri Loevenbruck, Jean-François Parot ...

lit de l'intendant

parqué marqueté

soierie

Pierre-Elisabeth de Fontanieu (1731 - 1784) a beau être un libertin - c'est lui qui a fait installer le ravissant cabinet des Glaces décoré de femmes nues, repeintes par ordre de l'épouse de son successeur - c'est un administrateur zélé doublé d'un influenceur avec les meubles qu'il commandait spécialement à des fournisseurs de renom comme Riesener.

Mais tout cela coûte terriblement cher, dans un royaume toujours au bord de la banqueroute. Mais la politique de rayonnement du roi et du pays ne connait pas de limite. Ainsi ne puis-je contempler ces objets de super luxe sans penser à la "plus-value" récupérée sur le peuple ...

boiserie dorée

console

cabinet des glaces

L'administration du Garde-meuble emploie déjà, en 1785 sous la direction de Marc-Antoine Thierry de Ville d'Avray, au moins 41 personnes : administrateurs, inspecteurs, contrôleurs, comptables, garçons de magasins, portefaix, un armurier, des lingères, des frotteurs, sans compter le portier, un médecin, un chapelain, des employés de service et des cuisines, tous logés sur place.

L'essentiel de l'activité se déroule dans les "boutiques", les ateliers où sont entreposés, nettoyés, retapissés, réparés les meubles, ou même fabriqués sur mesure.

Les décorateurs du XXIème siècle ont eu le talent de retrouver les meubles qui correspondaient à ce que devait être le décor d'avant la Révolution.

 

Et en complément, un diaporama des clichés pris lors de notre visite - dans la colonne de droite.

Commentaires