Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
14 janvier 2021

L'affaire Léon Sadorski, polar historique de Romain Slocombe

Sadorski

Etrange coïncidence : l’année 2016 a vu l’éclosion de deux nouveaux personnages récurrents, initiateurs d’une série de trois chez Arturo Perez-Reverte – Lorenzo Falco – et quatre tomes chez Romain Slocombe – Léon Sadorski. Avec pour ces deux personnages principaux un point commun : ce sont des salauds absolus. Le premier travaille pour les services secrets de Franco, le second pour les Renseignements généraux de la police française sous occupation allemande.

Léon Sadorski est un flic consciencieux. Il traque avec un évident plaisir les Juifs afin de les envoyer – dans un premier temps – à Drancy, les communistes et les gaullistes qui évidemment, sont des terroristes en puissance. Sans aucun remords.

Il est en parfaite symbiose avec la politique raciale du Maréchal Pétain et apprécie de collaborer avec les différents services de renseignement allemands : Gestapo, SD, etc …

Comme beaucoup de ses concitoyens de l’époque, il a été traumatisé par la défaite éclair de la France en mai 1940, l’exode, les bombardements de civils sur les routes. Il baigne dans le sentiment très répandu de l’antisémitisme, d’autant plus que la France a été terre d’asile pour de nombreux Juifs fuyant les pogroms des pays de l’Est, puis les persécutions nazies.

A sa suite, nous pénétrons dans les arcanes des services de la Préfecture de Police de Paris, puis à Berlin, au Praesidium de l’Alexanderplatz, dans les sinistres geôles de la Carlingue avec Monsieur Henry – le terrible ex-policier Lafont assisté de Bonny - rue Lauriston.

Le comble est d'être accusé par les autorités d’occupation de ne pas être assez coopératif pour dénoncer ses indics. Il va faire l’amère expérience des interrogatoires musclés façon « Chleuhs » ou « Boches ». Mais trop c’est trop … Il va craquer après l’assassinat sauvage d’une très jeune fille qui jouait d’un peu trop près avec le feu. Quitte à se prendre quelques balles dans la peau.

Un thriller historique où l’intrigue filandreuse paraît secondaire par rapport à la description de la vie des parisiens sous la botte allemande. Cependant, l’abondante documentation, largement parsemée des noms des responsables de l’époque, ne remplace pas l’analyse psychologique sommaire du personnage principal, qui ne parvient pas à susciter l’empathie.

Je ne pense donc pas continuer à suivre la série. Mais qui sait ?

N.B.: En réalité, ce thriller est directement inspiré d'un personnage réel - Louis Sadoski : inspecteur principal adjoint de la police française, animateur de la « section juive » de la police à Paris.

P.S. En fait, deux ans après, j'ai presque tout lu de la saga Sadorski ....

 

L’affaire Sadorski, polar historique de Roman Slocombe, publié chez Robert Laffont, collection Points, 476 p., 8,50€.

Commentaires