Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
13 septembre 2020

Cinq doigts sous la neige, polar de Jacques Saussey

Saussey

Ne cherchez pas, sur une carte, le village de Longrupt car c’est une création de l’auteur … Un village des Vosges où tout le monde se connaît : le médecin, l’agent immobilier, le garagiste, le proviseur, le notaire …

Ils sont tous de la même génération, se sont fréquentés jadis au lycée, leurs épouses se jalousent, leur ados sont en première ou en terminale, certains savent conduire, d’autres pas, ils font du sport, rêvent de flirter (ou plus) les unes avec les autres … dealent de la drogue, aussi.

Depuis quelques années, un écrivain à succès s’est installé en dehors du bourg après la mort de sa femme d’un cancer. Qui suivait un autre drame familial.

Marc Torrès écrit des histoires de science-fiction, il est célèbre mais vit en reclus avec Alexandre, son fils baraqué comme un rugbyman, dans une grande maison totalement isolée à flanc de montagne.

Il accède avec réticence à la demande de son fils d’organiser une boum avec quinze de ses copains de classe à l’occasion de son anniversaire. Alexandre est amoureux fou de la belle Mathilde. Il espère concrétiser son rêve, enfin. Mais au cours de cette après-midi de septembre, une violente tempête de neige va scotcher tout le monde chez soi … La fête va se muer en cauchemar.

Même si je regrette toujours les enquêtes de la série Daniel Magne et Lisa Heslin, je n’ai pas pu lâcher cette intrigue jusqu’à son terme. L’enchaînement des événements, la diversité des personnages, la perversité des chocs en retour forment un ensemble implacable, sans recours aux techniques scientifiques – on est en 1974 – et sans aucun temps mort. Ce qui m’a gênée toutefois est le parti pris d’un langage qui souvent dépasse la limite de la grossièreté, naturellement pour faire « jeune », mais à mon sens une dérive superflue.

C’est pourtant du travail soigné, une intrigue fouillée, avec des rebondissements surprenants, qui laisse à réfléchir sur les faiblesses humaines, les effets de la panique, les conséquences du mensonge, les horreurs de la jalousie, du ressentiment et de la vengeance. Une petite référence, furtive, à la rivière Vologne … Je n’en dirai pas plus. Le livre se lit en quelques heures. Il ne tardera pas à faire l’objet d’une édition de poche. Ce sera parfait pour un voyage d’hiver.

 

Cinq doigts sous la neige, polar de Jacques Saussey, aux éditions Cosmopolis, 365 p., 19,95€

Commentaires
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273