Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
5 avril 2020

Restons chez nous, et optimistes ...

IMG_0861

Il y a deux façons de considérer le confinement : regretter amèrement tout ce qui n’est plus possible et les quotidiennes entraves à notre liberté, ou regarder plus loin et penser aux opportunités qu’il nous donne pour améliorer notre avenir …

Car nous vivons des épisodes absolument inédits : il suffit de sortir  pour s’en rendre compte : les rues vides, le silence, le chant des oiseaux …

Je suis étonnée de la discipline respectée par mes concitoyens. Les queues s’allongent devant les commerçants ouverts (on a de la chance que le soleil brille), respectant la distanciation sociale, personne ne proteste (la plupart consulte son téléphone portable). Il faut dire que les rayons des superettes sont garnis régulièrement. Pas de risque de pénurie de pâtes ou de papier toilette. La Poste fonctionne de façon moins régulière, mais tant qu’elle m’apporte mon programme télé chaque semaine, je ne panique pas. Seule ma commande de dosettes de café m’inquiète … Nous passerons au thé le moment venu.

 

IMG_0863

En attendant que la vague de malades graves s’étale, il est patent que bien des habitudes vont changer. Et pas toujours en mal, tant il est vrai que notre pays, toujours pétri de certitudes et de centralisation depuis Colbert, est toujours convaincu de disposer du meilleur système administratif. C'est dans les périodes de guerre ou de crise sanitaire qu'on apprécie comment fonctionne - ou pas - l'Etat. Pour l'instant, il tient, mais il va y avoir des remises en questions.

Avec cette crise dramatique, nous avons découvert bien des vérités jusqu’ici ignorées. En particulier l’explosion des usines à gaz administratives. Demain, à l’hôpital, j’imagine que les médecins vont reprendre la main. On vient de voir comment ils ont, en un temps record et malgré le manque d’équipements et de personnel, réorganisé le parcours des grands malades. On a vu aussi que nombre de patients qui jadis affluaient aux urgences pour un oui ou un non se sont tout à coup évaporés. La coopération entre médecine de ville et hôpital devra être totalement réinventée.

 

IMG_0862

 

On a vu aussi comment, la nécessité a mis la plus grande partie des travailleurs tertiaires au télétravail. Ils avaient déjà rôdé le système grâce aux grèves de transports publics.

Le télétravail, grâce au haut débit (mais il va falloir éradiquer les zônes blanches qui subsistent) , c’est une bénédiction : une excellente productivité (moins de stress et de bavardages entre collègues, de réunions inutiles …), moins d’engorgement dans les transports et de fatigue, de bouchons aux abords des villes, moins d’accidents de la route, de pollution, meilleure insertion des handicapés, réduction de l’absentéisme, des frais généraux, assouplissement du temps de travail, augmentation de l’autonomie, développement de l’économie en milieu rural, moins de dépense de gasoil . J’en passe.

Idem pour le travail scolaire à distance, avec toutefois une grosse réserve : avoir sous la main des parents capables de soutenir les plus faibles. C’est le plus gros bémol.

En revanche, je suis totalement favorable à l’obtention du bac par contrôle continu. Les professeurs sont les plus en capacité d’apprécier si tel ou tel de leurs élèves sont aptes à poursuivre des études supérieures. Je leur fais totalement confiance. Des jurys devront assurer une équité entre tous les établissements et leur façon de noter.

Nous devrons relocaliser certaines productions stratégiques, reconquérir, au niveau européen a minima notre indépendance dans certaines productions indispensables. Des pandémies comme celle que nous subissons aujourd’hui, nous en subirons d’autres. Il faudra reconstituer nos stocks de médicaments, de tests et de matériel de protection. Et prendre conscience que certaines fragilités peuvent devenir dramatiques. En France, 17% des adultes sont en surpoids. C’est un facteur aggravant face au coronavirus. Il faut que les jeunes s’en rendent compte et s’autorégulent.

Chacun de nous a le pouvoir de changer les choses : en restant confinés, en renonçant à nos vacances : aujourd’hui, normalement, nous étions dans le train pour rejoindre le Lot-et-Garonne …

Pas d'illusions non plus : la facture collective va être salée. Nous serons sollicités, c'est normal. En attendant que nous sortions le plus vite possible de ce cauchemar … Portez-vous bien !

Commentaires
B
Je viens de lire très attentivement ton billet Marie-Pierre. Je vois passer sur facebook des phrases : "Les humains toussent, la planète respire" ! Incroyable ce drame sanitaire que nous sommes en train de vivre. <br /> <br /> On en parlait, enfin les scientifiques, les "grands" hommes nous mettaient en alerte mais nous ne pensions pas que cela nous arriverait aussi rapidement...<br /> <br /> Je ne sais pas si tu as lu le dernier livre de Sandrine Collette ? Mais ce livre est aussi prémonitoire... enfin c'est ce que nous pensons, nous, le jury du PPP de notre librairie Passerelles de Vienne.<br /> <br /> Depuis 40 ans, nos modes de vie ont tellement changé... on travaille de plus en plus loin de son domicile...<br /> <br /> Les lotissements dans nos villages "poussent comme des champignons" au détriment des terres agricoles qui disparaissent... La plupart des gens ne pensent plus qu'aux loisirs, aux voyages... aux voyages à l'autre bout du monde... D'où la pollution dans le ciel. Nous avons de véritables autoroutes au dessus de notre tête. Voyager c'est bien, mais un peu moins bien pour la planète...<br /> <br /> Enfin, c'est la vie. Allons nous être obligés de revenir en arrière comme dans les années 1950 ? Je me le demande... J'ai vu l'évolution dans mon village...<br /> <br /> Par contre, en ce qui concerne le travail, le télétravail, je suis pour, beaucoup en font déjà dont l'une de mes filles et l'ordinateur est fourni par la société. Obligé. Par contre, tout le monde ne peut pas effectuer du télétravail ! <br /> <br /> En ce qui me concerne, je serais encore en activité, j'aimais bien le contact. Travailler à la maison est quand même différent mais bien évidemment, s'il peut réduire la pollution, les embouteillages, là entièrement d'accord. <br /> <br /> Enfin je ne sais que rajouter, il y aurait tellement à développer...<br /> <br /> En ce qui me concerne, en cette période de confinement, j'ai énormément de chance de vivre à la campagne par contre mes filles et mes petits enfants me manquent énormément mais l'essentiel est que tout le monde aille bien.<br /> <br /> Il faut absolument que les personnes respectent le confinement. C'est le seul moyen d'éradiqué ce méchant virus. Je pense à toutes les personnes qui souffrent car c'est une maladie terrible. J'ai écouté parlé celles et ceux qui s'en sont sortis. Je pense qu'ils auront des séquelles. Quel méchant virus ! Incroyable ! Et quelles terribles souffrances ! Quant-à toutes les victimes dans les maisons de retraite, quelle tristesse et parties seules sans leurs familles à leurs côtés... Tellement triste !!! Pour l'Etat, le côté positif : les pensions de retraite en moins à payer, là, de très grandes économies !!!<br /> <br /> Quand ce virus à commencé à s'étendre en Chine, on aurait dû agir plus vite !!! Nous mettre à l'abri plus tôt et annuler le premier tour des élections etc...<br /> <br /> Enfin, c'est comme cela...<br /> <br /> Il faut bien évidemment relocaliser en France nos productions de médicaments. FAMAR qui est en redressement judiciaire doit être sauver, ils peuvent tout faire comme avant !!! Pourquoi vouloir faire fabriquer nos médicaments en Chine et au Maroc alors que nous fabriquions tout en France avant ?<br /> <br /> Cette épidémie va peut être permettre "aux plus grands" à nos dirigeants de repenser l'économie... Nous en tant que citoyens, revoir nos façons de consommer ? Comment faisaient nos parents, grands parents ? Nos loisirs ? Arrêter de prendre l'avion tout simplement parce que la semaine de vacances en Tunisie (par exemple) coûte moins chère que de passer une semaine sur la côte méditerranéenne ? Un exemple parmi tant d'autres...<br /> <br /> Allez je m'arrête mais c'est toutes les questions que je me pose... En ce qui me concerne, j'aime voyager avec les livres, cela est déjà pour moi un véritable bonheur et ce, depuis ma plus tendre enfance.<br /> <br /> Douce semaine à vous deux.<br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> Bernadette.<br /> <br /> P.S. : Je rajoute : personne n'est parfait, nous avons tous des choses à améliorer en nous et ce, où que nous vivions et respections la nature.
Répondre
X
Heureuse êtes vous, qui recevez votre programme TV hebdomadaire et qui n'avez d'autre souci que le manque de dosettes pour votre café ! <br /> <br /> Regardez autour de vous et vous verrez que notre monde n'est pas celui des bisounours, que les gens souffrent et luttent pour leur survie. <br /> <br /> Je ne vous suivrai plus.
Répondre
M
Les fonctionnaires sont missionnés pour appliquer les décisions des politiques, que nous avons librement élus. De droite, du centre et de gauche, ils se sont tous fourvoyés en n'ayant pas le courage de réaffecter l'argent public là où c'était prioritaire, comme l'enseignement et les hôpitaux. Parce que l'essence d'un homme politique, c'est d'être réélu et qu'il est très difficile de prendre les mesures drastiques sui consistent à tailler dans les dépenses budgétaires. Nous somme donc tout responsables de n'avoir accordé nos suffrages qu'à des personnalités peu économes des fonds publics (à part Raymond Barre et Michel Rocard, et on sait comment ils se sont fait "flinguer" ...
Répondre
M
d accord avec Martine l'article pourrait s'intituler" la crise vue de ma tour d'ivoire" et c'est bien ce qu'on fait nos élites.<br /> <br /> je voudrais rappeler que la crises des hôpitaux est le résultat d'une longue politique comptable qui a débuté il y a au moins 25 ans....
Répondre
M
Tout est très théorique, mais le télétravail nécessite aussi de la place, j ai un ami qui va dans sa salle de bain............car dans des appartements souvent exiguës en ville avec des enfants à la maison, des vidéoconférences........plus difficile qu il n y parait, surtout que tous les deux sont en travail à domicile, elle finit souvent vers 23h pour dégager du temps aux enfants<br /> <br /> <br /> <br /> De plus hors zones blanches il faut avoir du matériel, personnellement les 3 petits enfants ( qui travaillent seuls car la maman travaille la nuit en EHPAD avec des nuits supplémentaires pour compenser le manque des familles ..) n ont qu un ordinateur ( en 5°, 4°,1°......)<br /> <br /> <br /> <br /> L'hôpital public & les médecins ont été mis sous tutelle des ARS, managées par de hauts fonctionnaires.............les orientations médicales & budgétaires ont été limitées drastiquement au profit de décisions de Bercy & Matignon ( & de l Elysée)<br /> <br /> <br /> <br /> J ai l impression que vous faites une fixation sur le surpoids ???...........effectivement c est aussi un facteur de risque pour beaucoup de pathologies de comorbidité, comme d autres facteurs<br /> <br /> <br /> <br /> Il ne faut pas être si systématique & aussi stigmatisant
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273