Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
25 avril 2011

La Faute de l'abbé Richaud, polar de Jean Contrucci

Connaissant la posture politique de l’auteur, il était naturel qu’il aborde à un moment ou un autre la critique de la religion, non pas dans son principe mais dans la personnalité de ses ministres. Avec deux références évidentes : dans le titre, au deuxième roman de la série des Rougon-Macquart, et, parmi les personnages, à l’Illustre Gaudissart de Balzac. L’épisode se situe en 1898, quelques années avant la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

abb_ricahudNous voici donc transportés au sud de Marseille, dans le village de Mazargues, où résident paysans et pêcheurs professionnels. La paroisse Saint-Roch  et son brave curé disciple de Lamennais, assisté d’un vicaire de choc proche des familles aisées de la commune. Deux clans s'y affrontent lorsqu’est « découvert » un « miracle » : le tableau du maître-autel de la petite chapelle des Carmes suinte du sang au niveau des plaies du Christ…Miracle ou supercherie ? L’abbé Richaud, le dévot, souhaite faire un maximum de publicité autour de cet événement, afin de recueillir des fonds…mais à quelle fin ? Car Raoul Signoret, l’élégant journaliste tout jeune papa d'une petite Adèle, découvre que ce prêtre se rend nuitamment  dans un cercle de jeux clandestin du Quartier réservé, où il se fait plumer systématiquement. Quelques jours plus tard, on découvre le cadavre de l’abbé Barral précipité dans un puits. L’abbé Richaud a disparu, serait-il donc le coupable ?

L’intrigue est ici moins pertinente que l’étude de mœurs. Le suspens est certes présent, avec l’intervention imprévue de Cécile Signoret. Bref, ce n'est pas le meilleur de la série des "Nouveaux Mystères de Marseille" mais quand on apprécie un auteur, une ambiance, un style, on prend le tout...

Le roman se termine en partie de pêche mémorable. Dans la foulée, j’ai commandé le livre de cuisine de Thérésou, La Cuisinière provençale de J-B Reboul…on en reparlera !

La Faute de l’abbé Richaud, roman par Jean Contrucci, au livre de poche policier, 348 p. 6€

Commentaires
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273