Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
11 février 2010

MEURTRE A CRADDOCK HOUSE, polar de Patricia Wentworth

meurtrre___Craddock_HouseCe roman a été publié en 1939 sous le titre "The Blind Side", et c'est la première fois qu'y apparait le personnage de l'inspecteur Lamb.

Le héros principal est en fait Craddock House, superbe bâtisse victorienne de quatre étages située entre King's Road et Embankment. On y découvre donc la "face cachée" de cette demeure construite au milieu du XIXème siècle par David Craddock avec l'argent gagné dans les chemins de fer. Une maison de famille, comme il en existe beaucoup aussi à Paris, divisée par la suite en appartements où vivent des locataires agréés par les héritiers (mais en cette période de l'année, ils sont tous partis à la campagne -  et, surtout, des cousins ayant-droits des descendants du riche entrepreneur. On y trouve aussi, comme il sied à une maison bourgeoise, un concierge jaloux de ses prérogatives, un maître d'hôtel falot, une femme de ménage miteuse et avinée, une vieille dame délicieuse, la tante Lucinda, deux jolies nièces Lee Fenton et Mavis Grey, jeunes filles aimant sortir en boites de nuit - la première est somnambule et la seconde totalement écervelée, et enfin les deux cousins germains qui ne s'apprécient guère, Peter Renshaw et Ross Craddock.

Au terme d'une nuit particulièrement suffocante et agitée, on retrouve Ross Craddock assassiné dans son appartement. Il a d'abord été assommé par une carafe de whisky, puis révolvérisé avec son arme personnelle.
Tous les protagonistes peuvent avoir eu de bonnes raisons d'attenter à la vie de cet odieux personnage. Et certains autres aussi qui gravitent autour des rejetons de cette famille fortunée : le fiancé sévèrement éméché de Mavis car celle-ci est rentrée avec Ross, le concierge qui a eu une violente querelle avec lui deux jours plus tôt, la ravissante Lee dont on découvre qu'elle s'est rendue dans l'appartement où git le cadavre ensanglanté, l'épouse éphémère de Ross qui est mort intestat, même la douce tante Lucy puisque Ross lui a donné congé de l'appartement où elle vit depuis plus de 30 ans...
L'inspecteur Lamb et son adjoint auront fort affaire pour dénouer les fils de cette affaire embrouillée. Il sera aidé par le beau Peter Renshaw, le vrai et tendre héros de cette énigme qui n'est pas sans rappeler "Le mystère de la Chambre Jaune"....

C'est plein d'humour, les personnages ont des répliques qui fusent comme dans une pièce de boulevard, les décors et comportement sont totalement datés mais si délicieusement britannique....Un vrai bonbon anglais !

Editions 10-18 dans la collection "Grands détectives", traduit de l'anglais par Jean-Noël Chatain, 286 p. 8€

Commentaires
Pages
Visiteurs
Hier 642
Depuis la création 7 349 273