Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne
Bigmammy en ligne

Journal de bord d'une grand-mère grande lectrice et avide de continuer à apprendre, de ses trois filles et de ses 7 petits-enfants.
Voir le profil de Bigmammy sur le portail Canalblog

Newsletter
Archives
Derniers commentaires
1 avril 2008

La chienlit dans Paris aujourd'hui

"Plusieurs milliers de lycéens manifestent dans Paris contre les suppressions de postes dans le budget 2008", je cite LCI, ma télé préférée...Et en effet, nous en avons fait cet après-midi la pénible expérience. Et encore, pour nous retraités, cela n'est pas grave : nous sommes libres de notre temps ! Partis Boulevard Saint Germain pour finaliser un acte notarié, nous pensions tout d'abord prendre la voiture, puis nous avons préféré le bus...Bien nous en a pris car au retour - délicieuse balade par la rue Saint Guillaume où je n'ai pas résisté au plaisir d'entrer humer un peu d'air de la "péniche" - tous les carrefours, toutes les rues étaient bloquées par les CRS. Nous avons eu la chance de pouvoir remonter le boulevard Raspail à pieds, mais seulement jusqu'au carrefour de la rue du Cherche-midi, où il nous a fallu rebrousser chemin pour prendre la rue d'Assas, nous attendant à chaque coin de rue de ne même pas pouvoir regagner notre domicile. Quelques mètres avant la tête du cortège vociférant, on voyait les cafetiers rengainer vite fait leur mobilier de terrasse à l'intérieur, le marchand de tapis fermer son rideau de fer, les boutiques se barriquader frénétiquement, par peur des "autonomes"...Et que se passe-t-il en réalité ? Il y a moins d'élèves dans les lycées du fait de la démographie, donc  il faut redéployer les professeurs, et on envisage même de raccourcir le nombre d'heures supplémentaires. Comment faire autrement pour maitriser la dépense publique ? Là encore, ce sont les enseignants qui mettent en avant les élèves, auxquels une journée de "sèchage" de cours ne coute rien ! Réactionaire mon discours ? Certes, j'en conviens. Mais il va tout de même falloir cesser de rejouer chaque mois le cinquième tour des législatives. Aujourd'hui dans Paris, combien de commerçants ont perdu une demi-journée de chiffre d'affaires, combien de plis ne sont pas parvenus à temps à leurs destinataires, combien de rendez-vous n'ont pu être honorés, de contrats non signés ? Ce que j'espère simplement, c'est que nous résisterons collectivement à toutes ces tentatives de s'opposer aux réformes qui font que notre pays régresse régulièrement dans les classements internationaux....Mais ça va pas être facile !

Commentaires
F
Chère Berk, <br /> <br /> Votre post m'interpelle....je le trouve agressif....voire vulgaire....en tous cas peu respectueux de votre hôte virtuelle...qui ne souhaitait effectivement apparemment que commenter un incident de vie quotidienne....et faire part de son opinion, qui mérite le respect et ne doit effectivement appeller qu'une contradiction constructive qu'apparemment vous ne savez manier.
Répondre
B
et ai pris ma retraite à 61 ans. 40 années de cotisations ne m'ont pas gênée, d'autant qu'avoir élevé trois enfants donne une certaine compensation, mais pas celle d'avoir été sous-payée de 18 à 25% en dessous du tarif de mes collègues masculins à force de travail intellectuelle équivalente. De toute ma carrière, j'ai cotisé à l'assurance chômage sans jamais avoir eu à y recourir. Evidemment, quand on commence tard, vers 27 ans, après des études qui ne correspondent pas à ce que le marché du travail requiert, cela coûte cher en fin de carrière ....
Répondre
B
Bien évidemment, je suis une bourge pur sucre et m'en revendique. Mais l se trouve que mes parents étaient des..;comment dire....immigrés, et que j'ai fait mes études dans le système public, alors excellent. Arrivée à Sciences Po, je me suis trouvée bien déphasée par rapport à mes congénères, mais je me suis adaptée. J'ai épousé l'un des étudiants, alors en seconde année. Il est toujours là. J'ai commencé à travailler à 21 ans, juste après mon mariage, et jusqu'à 61 ans et a
Répondre
F
quelle riposte constructive et courtoise. C'est certain vous devez faire partie du corps enseignant : vous avez l'art et la maniere. <br /> La vraie vie ce n'est pas seulement celle d'un lycee de ZEP, la realite n'est pas que VOTRE realite. Et censurer l'opinion des autres n'est certainement pas la meilleure maniere de concilier toutes les realites. Car vivre en societe c'est bien cela non ? concilier des realites diverses et contradictoires. Il en est une a laquelle vous n'échapperez pas : s'il y a moins de sous, il faut faire avec et s'en debrouiller. Point barre.
Répondre
Pages
Visiteurs
Hier 756
Depuis la création 7 311 189